À propos de

Au fil des années, l’absence de réponse politique à la crise économique et sociale a laissé le champ libre à l’extrême droite, à la banalisation de ses discours nauséabonds, et à l’émergence de groupuscules organisés et violents, au service de la haine.
Parmi les petits derniers, le « Bastion Social », un mouvement fasciste qui se complaît à monter les pauvres les uns contre les autres, en vendant un discours déjà-vu selon lequel les « migrants » seraient seuls responsables de la misère des « Sans Domiciles Fixes blancs et de nationalité française, délaissés par  l’Etat ». C’est ainsi qu’à grands coups de communication sur leur prétendue solidarité, le Bastion Social a pu s’offrir l’ouverture d’une multitude de locaux dans plusieurs villes françaises dont Strasbourg, Lyon,  Marseille, Aix-en-Provence, Clermont-Ferrand …

A Chambéry, le local fasciste « L’Edelweiss » a été inauguré le 3 février dernier, au 171 avenue de Lyon, alors qu’une manifestation antifasciste rassemblant nombre d’individu-e-s et d’organisations défilait dans les rues de la ville pour dénoncer l’installation du Bastion Social et les violences qui en découleraient inévitablement. Car les membres du groupuscule n’ont pas attendu d’avoir pignon sur rue pour agresser violemment au nom de leur idéologie haineuse.
Anciennement réunis sous le nom « EdelweiSS Pays de Savoie » et le slogan néo-nazi « Social-National-Radical », les membres du Bastion Social Chambéry ont en effet attaqué un concert militant dans un des bars de la ville le 21 octobre 2017. Depuis l’ouverture de leur local, ce n’est pas moins de cinq agressions qui ont été commises par des membres du Bastion Social Chambéry, dont plusieurs ont abouti sur des dépôts de plaintes.

Face à la banalisation de cette haine, et des discours racistes qui l’accompagnent, le Collectif Savoyard Contre les Racismes et la Haine se mobilise et appelle toutes celles et tous ceux qui souhaitent lutter contre l’extrême droite à le rejoindre ce samedi 22 septembre 2018, à partir de 10h30 à la salle J.-B. Caron (Biollay). Autour de temps d’échanges et de débats, d’animations pour petit-e-s et grand-e-s, dans la solidarité et la bonne humeur,  construisons la mobilisation unitaire indispensable pour faire face au fascisme qui s’installe dans notre ville et partout et ailleurs ! Tout est dans le titre ! NO PASARAN

Avec la participation de :
Solidaires, Réseau Antifasciste Savoie, NPA, Mouvement de la paix, Ligue des Droits de l’Homme, Librairie Jean-Jacques Rousseau, Jeunes Communistes, des individu-e-s impliquées dans la lutte contre les racismes et la haine, FSU,
Fédération Anarchiste (Groupe de Chambéry), Ensemble!, CGT, ATTAC, Alternative et Autogestion, PCOF, La Lessiveuse, PG, Collectif Sans Frontières , Survie et CNT et tout ceux et toutes celles qu’on oublie …